10 Villes Fantômes Uniques Qui Vont Vous Terrifier

Nous avons tous l’habitude du bruit et de l’activité incessante que nous retrouvons dans nos villes. Imaginez une ville sans personnes et sans bruit. Les villes fantômes sont des endroits abandonnés. Généralement elles le sont du a l’arrêt de l’activité économique qui les faisaient vivre. Mais certaines sont fuies dues à une catastrophe naturelle ou humaine et  quelquefois spirituelle. Certaines sont remplies d’esprits qui rodent et attendent leur prochaines victimes. 

Kolmanskop en Namibie

Kolmanskop est une ville perdue au milieu du désert du Namib en Namibie. C’est un pays situé au dessus de l’Afrique du sud à côté de l’océan atlantique. C’était un site très prospère d’extraction de diamants au début des des années 1910. La ville importait de l’eau potable depuis le Cap en Afrique du Sud. Une architecture allemande s’est développée lui donnant son charme. L’hôpital de la ville a été le premier hôpital d’Afrique équipée d’une machine à rayon X dont le but était de vérifier si des habitants n’avaient pas avalé des diamants. Au cours du 20e siècle son développement se réduit. Les derniers habitants sont partis dans les années 1960. Ceci est dû essentiellement au cours du diamant qui a chuté après la première guerre mondiale. Par la suite, certains sont restés afin de chercher des diamants. Ils étaient entourés de maisons abandonnées. Aujourd’hui Kolmanskop est devenue une ville totalement inhabitée. Le désert a enseveli une grande partie de la ville ce qui en fait un endroit très photogénique. C’est un endroit très intéressant si vous voulez ajouter des photos magnifiques sur instagram!

Bodie aux Etats Unis

Bodie est une ville fantôme située en Californie. La ruée vers l’or en Californie a attiré beaucoup de personnes venant pour faire fortune. Un prospecteur découvrit de l’or à l’endroit de la ville de Bodie en 1859. Une importante entreprise découvrit un filon exploitable et y installa son activité. Elle ramena plusieurs ouvriers et changea l’endroit en une petite ville. La ville se développa très rapidement pour devenir la deuxième ville de Californie à l’époque. Il y avait deux banques, une fanfare, une voie de chemin de fer, une association, plusieurs journaux et une prison. L’entreprise ayant développé la ville a construit aussi sa propre usine hydroélectrique ce qui était une première dans tout le pays.  Cette ville a marqué les mémoires aussi du fait qu’elle fut abandonnée très rapidement. Après deux incendies et la fin de la ruée vers l’or, les habitants sont partis de la ville. Seuls 5% des habitations sont encore dans leur état originel. L’intérieur des bâtiments est resté tel quel lors de son abandon, faisant de la ville un véritable musée époustouflant. 

Craco en Italie

Ce village se trouve dans la région de la Basilicate au sud de l’Italie. Cette ville est habitée depuis l’an 1000. Elle a survécu aux plus grandes pandémies comme la peste noire et les plus grandes guerres. Elle était occupée par des paysans puis des brigands. Une série d’éboulements a eu lieu à partir de 1963. Les glissements de terrain ont fait disparaître beaucoup d’immeubles et ont fait s’écrouler de nombreuses maisons. La population abandonna complètement la ville pour aller habiter en lieu sûr. La ville est aujourd’hui très prisée pour son décor superbe. C’est un magnifique centre historique qui est devenu une destination touristique. Plusieurs films ont été tournés dans ce village dont les décors sont stupéfiants. La vue du village est juste incroyable. Au Moyen Age la ville était le phare de l’Italie du Sud. Par la suite, c’est devenu un centre stratégique militaire grâce à son altitude et sa vue dégagée. Je ne sais pas vous, mais j’aimerai beaucoup visiter ce village! Mais les visites restent dangereuses. Certains endroits ont été murés pour empêcher les visiteurs de rentrer car certains bâtiments menacent de s’effondrer

Hashima au Japon

Hashima est une petite îles japonaises complètement abandonnée. L’île fait partie des sites qui ont permis le développement de la révolution industrielle au japon autour de la sidérurgie, de la construction navale et de l’extraction houillère. En 1887 une découverte se fait sur Hashima: l’île est riche en houille qui est une roche très demandée à l’époque. Une mine se développe progressivement faisant venir des ouvriers qui vivaient sur place. Ainsi la population croît fortement au point d’en faire l’un des lieux les plus densément peuplés au monde. Néanmoins dès les années 70 l’activité minière baisse fortement. Les habitants partent donc progressivement, abandonnant les infrastructures et laissant l’île déserte. Hashima est aujourd’hui une île fantôme. Hashima était une île minière qui s’était énormément urbanisée. Une mine immense s’y trouvait au sous-sol. A la surface, l’île était complètement couverte d’immeubles habitables, de commerce, d’école, d’un hôpital, des services administratifs, des parcs pour les enfants et de grandes routes.

Oradour-sur-Glane en France

Cette ville fantôme est un lieu de recueillement. On peut plutôt la classer en tant que ville martyr. Un massacre a eu lieu dans cette ville en 1944. Des soldats SS ont tué les 643 habitants de cette commune en une journée. De 1939 à 1944, de nombreux réfugiés sont venus pour se protéger des Allemands. En 1944 après plusieurs vagues de réfugiés, le village compte un millier d’habitants. Les Allemands sont présents dans la région que depuis 1942 mais ne sont pas pesants pour les habitants. C’est en 1944 que des ordres changent la donne. Les allemands souhaitent durcir les mesures contre les civils innocents et les habitants des villages ayant des réfugiés de guerre. Le chef doit être puni s’il manque de fermeté et aucune mesure n’est trop sévère. Les zones habitables de la région sont bouclées et les habitants d’Oradour-sur-Glane arrêtés. Les hommes sont répartis puis abattus. Les femmes et les enfants sont enfermés dans une église et brûlés dans un incendie. La ville aujourd’hui est visitée par plus de 300 000 personnes chaque année.

Varosha à Chypre

Varosha était une destination de rêve pour des millions de touristes chaque année: de superbes plages, un climat paradisiaque et des activités à faire en famille ou entre amis. Aujourd’hui il reste que les squelettes des immeubles face à la mer turquoise et un silence funèbre dans l’ensemble de la ville.  Varosha est vraiment une ville qui a été abandonnée du jour au lendemain par l’ensemble de ses habitants en 1974. Elle comptait 40 000 habitants avant l’invasion de l’armée turque en 1974. L’armée turque a envahi Varosha et a ordonné à ses habitants de quitter l’ensemble de leurs biens et partir de la ville suite au coup d’Etat pro-grec de l’été 1974. Varosha était considérée comme la ‘perle de Chypre’ car la beauté du paysage la sublimait. Malheureusement les habitants ont été violemment chassés de la terre de leurs ancêtres. En Octobre 2020, les autorités chypriotes turques ont rouvert une petite partie de la cité aux touristes. Le président turc souhaite trouver une solution afin de construire un avenir pacifique à cette ville. Il pourrait bientôt annoncer la réouverture de nouveaux endroits de la ville.

Pripiat en Ukraine

Pas grand monde connait Pripiat pourtant il suffit que je vous dise qu’elle est située à 3 kilometre de la centrale nucléaire de Tchernobyl pour que tout le monde sache pourquoi cette vill est abandonnée depuis 1986. Tchernobyl est une ville très connue en Ukraine pour sa catastrophe nucléaire. Pripiat abritait 50 000 habitants plutôt jeunes dans l’ensemble. Le lendemain de l’explosion du rédaction de la centrale le 26 avril 1986, l’ensemble des habitants fut évacué. En théorie, Tchernobyl sera encore sous radiation pour 48 000 ans. Les éléments radioactifs les plus dangereux ne devraient atteindre leur demi-vie que dans 900 ans. Mais en théorie passer quelques heures dans la zone d’exclusion est sans danger. Un énorme sarcophage condense la radioactivité et évite sa propagation. Ce sarcophage a coûté 2,1 milliard d’euros ! C’est une structure gigantesque. De nombreux touristes se rendent à Pripiat sur les lieux du drame. La végétation a repoussé mais l’ensemble des bâtiments reste intact. Perso je n’irai pas m’aventurer dans un endroit pareil par peur d’avoir un troisième œil qui apparaît à la place de mon nombril. Mais si c’est vraiment sans danger, je le ferai peut être.

Pyramiden en Norvege

Pyramiden est une ville située sur l’île du Spitsberg. L’île est remplie de sommets connus par les chasseurs russes. Le nom de cette ville lui vient de la forme d’une montagne au pied de laquelle elle fut fondée. En 1931 une compagnie minière achète la ville. La communauté qui s’installa était gérée par l’entreprise jusqu’en 1998. Ce fut la date d’arrêt de l’exploitation minière. La ville a été abandonnée et fait désormais partie de la liste des villes fantômes. Vous pouvez venir visiter cette ville ainsi que les paysages sublimes qui l’entourent. Un livre a été rédigé sur cette ville fantôme par un auteur norvégien dans lequel il dépeint la ville et son histoire. En 2013 l’ancien hotel de la cité minière a rouvert ses portes et loge les chercheurs et historiens qui se rendent sur place pour étudier Pyramiden. De nombreuses reliques soviétiques se trouvent dans la ville et sont gardées par 7 gardiens vivant sur place. L’ile ou se trouve la ville fait partie d’un archipel norvégien appelé Svalbard. Lors de la seconde guerre mondiale, ce fut un endroit clé d’une lutte entre les Alliés et le Toisième Reich qui cherchaient tous les deux à y implanter des stations météorologiques.

Sewell au Chili

Sewell est une ville minière du Chili inscrite sur la liste du patrimoine mondial en 2006. Elle est connue comme ‘la ville des escaliers’. Elle se trouve à plus de 2000 mètres d’altitude dans les Andes. Elle fut fondée par un ingénieur afin d’héberger des mineurs en 1905. Ils habitaient dans des immeubles collectifs au début, puis des maisons furent construites afin d’accueillir les femmes et les enfants des ouvriers.  Des aires de jeux, cinémas, restaurants, boutiques et des routes suivirent afin que les habitants y restent plus longtemps. Le nom de la ville reprend le nom du financier américain Barton Sewell qui y avait fondé une importante entreprise de cuivre. Sewell connut son âge d’or au début du 20e siècle lorsqu’une énorme réserve de cuivre fut découverte. Le gouvernement chilien autorisa l’exploitation et Sewell est devenue la plus grande mine souterraine de cuivre au monde. Désormais inhabitée car l’exploitation fut arrêtée, la ville est maintenant un lieu convoité par le tourisme et les historiens. La ville comptait 15 000 habitants.

Skrunda en Lettonie

En 1960 les soviétiques développaient un grand nombre de bases de radars géants. Ils ont construit Skrunda afin d’y installer une base militaire. Skrunda est aujourd’hui complètement déserte car les russes ont été contraints de quitter le territoire au moment de l’indépendance du pays. La base fut abandonnée en 1998 et les deux radars soviétiques ont depuis été démantelés. Les radars instalés dans la région étaient des radars Daryal. Ils servaient à l’URSS pour détecter d’éventuelles intrusions de missiles balistiques intercontinentaux. Ces missiles ont été utilisés pour la première fois par l’Allemagne Nazie en 1944 mais ils ont connu un développement considérable durant la guerre froide. Les missiles pouvaient être nucléaires et pouvaient atteindre plusieurs milliers de kilomètres. Ce fut un vrai défi entre les deux superpuissances pendant la guerre froide afin d’augmenter leurs capacité de dissuasion.  Skrunda est visitée par des amateurs d’urbex et des passionnés d’histoire. Skrunda est au fin fond des bois de Lettonie ce qui en fait un endroit très intéressant et calme.

Laisser un commentaire

Sélectionner un type de demande :